Message d'erreur

You are accessing Revue Études Inuit Studies using an unencrypted connection. For your security, Revue Études Inuit Studies only supports account logins using a secure protocol such as HTTPS. You can switch to HTTPS by trying to view this page again after changing the URL in your browser's location bar to begin with "https" instead of "http". Please contact site admin for help if this error continues.

L’agenda de qui? Réglementer l’éthique dans la recherche sur la santé au Labrador

Whose agenda is it? Regulating health research ethics in Labrador
Pages: 127 - 142
Auteur(s) / Author(s): Fern Brunger, Julie Bull
Résumé:

Au Labrador, les NunatuKavut (auparavant appelés les Métis Inuit du Labrador) ont commencé à établir un rigoureux processus communautaire d’évaluation de la recherche. Nous avons mené une étude avec des gestionnaires et des travailleurs en santé de la communauté nunatukavut du Labrador et au-delà, en leur demandant ce qui devrait être mis en valeur au cours d’une évaluation communautaire. Nous avons également cherché à identifier si, et comment, une évaluation communautaire devait être distincte des évaluations «institutionnelles» d’éthique de la recherche qui restent l’apanage des autorités provinciales de Terre-Neuve et du Labrador en matière de recherche en santé. Dans cet article, nous présentons nos résultats dans le but de fournir des stratégies et une orientation aux chercheurs, aux comités d’éthique de la recherche et aux communautés autochtones ayant affaire à un double niveau d’évaluations éthiques. Nous plaidons pour la création et l’utilisation d’une dénomination cohérente pour l’évaluation communautaire de la recherche («comité communautaire d’évaluation de la recherche») qui soit distinct des comités d’éthique de la recherche. Nous suggérons quelques pistes pour que les rôles et les responsabilités du comité communautaire d’évaluation de la recherche soient distincts ainsi que clairement compris et délimités. Notre objectif est de promouvoir une forme d’évaluation communautaire de la recherche qui soit différente des évaluations «éthiques» des comités d’éthique de la recherche, et qui ait explicitement pour rôle d’assister la recherche dans un contexte où se perpétuent le colonialisme, l’assimilation et l’exotisme.

Abstract:

In Labrador, the NunatuKavut (formerly Labrador Inuit Métis) have begun to introduce a rigorous community-based research review process. We conducted a study with leaders and health care workers in and beyond the NunatuKavut community of Labrador, asking them what should be emphasised in a community review. We also sought to identify whether and how community review should be distinct from the centralised, “institutional” research ethics review that would be the mandate of Newfoundland and Labrador’s impending provincial health research authority. In this article we report on our findings with the aim of providing strategies and direction for researchers, research ethics boards, and Aboriginal communities dealing with dual-level ethics review. We argue for the adoption and use of a consistent label for community review of research (“Community Research Review Committee”) as distinct from research ethics boards. We provide suggestions for the development of separate roles and responsibilities for community review of research to ensure that its tasks are clearly understood and delineated. Our objective is to promote a form of community research review, distinct from the “ethics” review of research ethics boards, that explicitly attends to research in the context of ongoing colonialism, assimilation, and exoticism.