Message d'erreur

You are accessing Revue Études Inuit Studies using an unencrypted connection. For your security, Revue Études Inuit Studies only supports account logins using a secure protocol such as HTTPS. You can switch to HTTPS by trying to view this page again after changing the URL in your browser's location bar to begin with "https" instead of "http". Please contact site admin for help if this error continues.

Les modes juridiques de solution des conflits chez les Inuit

Les modes juridiques de solution des conflits chez les Inuit
Pages: 1 - 168
Auteur(s) / Author(s): Norbert Rouland
Résumé:

Les sociétés arctiques sont aujourd'hui un des centres de l'actualité. La crise de l'énergie a suscité envers les territoires du Nord et ceux qui les peuplent un intérêt où l'érudition, la curiosité, et la stratégie du développement ont chacune leur part. Norbert Rouland, qui enseigne l'histoire du droit à l'Université d'Aix-en·Provence, est déjà l'auteur d'un livre sur la politique suivie par le gouvernement du Québec à l'égard des Inuit (Les Inuit du Nouveau-Québec et la convention de la baie James, Québec, Association Inuksiutiit et Centre d'Études Nordiques, 1978). Il se penche dans ce nouvel ouvrage sur les structures juridiques et sociales traditionnelles. L'auteur envisage les différents modes suivant lesquels le droit coutumier inuit assure le règlement des conflits internes. La première partie de l'ouvrage différencie les critères du droit inuit de ceux du droit occidental en tentant d'y constituer une anthropologie. Puis l'auteur décrit et interprète les différents processus concrets (contrôle de la vendetta, duel de chants, etc.) employés par les sociétés inuit depuis le Groenland jusqu'à l'Alaska pour maîtriser les conflits qui se déclenchent en leur sein. Une dernière partie présente et commente quelques textes ethnographiques (traduits de K. Rasmussen) illustrant les réflexions théoriques de l'auteur à partir de cas concrets tirés de l'expérience de ces sociétés.

 

Abstract:

Arctic societies are increasingly coming to the forefront of public affairs. Interest for northern territories and their inhabitants - in which scholarship, curiosity and development strategy are mixed, - has been aroused by the energy crisis. Norbert Rouland, who teaches history of law at the University of Aix-en-Provence has already published a book about the policy adopted by the government of Quebec vis-à-vis the Inuit (Les Inuit du Nouveau-Québec et la convention de la baie James, Québec, Association Inuksiutiit et Centre d'Études Nordiques 1978). In this new book he analyzes traditional social and juridical structures and examines the various ways in which internal conflicts are settled within Inuit customary law. In the first part of the book the criteria of Inuit law are distinguished from those of Western law from an anthropological standpoint. The author then goes on to describe and explain the actual processes that have been used by Inuit societies from Greenland to Alaska, in order to regulate conflicts arising in their midst (social control of vendettas, song duels, etc.). In the last section ethnographic documents are presented and discussed to illustrate the theoretical views of the author on the basis of actual cases drawn from the life of these societies.