Message d'erreur

You are accessing Revue Études Inuit Studies using an unencrypted connection. For your security, Revue Études Inuit Studies only supports account logins using a secure protocol such as HTTPS. You can switch to HTTPS by trying to view this page again after changing the URL in your browser's location bar to begin with "https" instead of "http". Please contact site admin for help if this error continues.

La catastrophe et l'État. Histoire démographique et changements sociaux dans l'Arctique

Catastrophe and the State. Demographic History and Social Changes in the Arctic
Pages: 75 - 114
Auteur(s) / Author(s): Gérard Duhaime
Résumé:

Fondée sur des données démographiques nouvelles, l'étude de la structure de la population du Québec arctique révèle trois caractéristiques principales: un important creux qui atteint un seuil critique au coeur des années 1940, une présence importante et singulière des allochtones dans la région, et un accroissement marqué des effectifs autochtones depuis les années 1950, accroissement dont le rythme est significativement ralenti au cours des récentes décennies.

Par un examen des transformations de l'Arctique, où l'événement démographique est considéré comme un fait social, une élucidation de ces traits dominants est proposée. Tandis que le creux transcrit la menace d'extinction, la reprise dans les années subséquentes témoigne des effets salutaires de l'action gouvernementale massive. Également liée à l'intervention étatique, la présence allochtone est considérable. Au cours des récentes années enfin, le ralentissement du rythme d'accroissement de la population inuit, en somme, le glissement vers des caractères démographiques typiques des sociétés industrielles, constitue une forme sensible de l'aménagement du nouvel espace social donné, aménagement que réalisent les autochones.

Abstract:

On the basis of new demographic data, three main characteristics are brought out in this study on the population structure of Arctic Québec: a major trough, reaching a critical threshold in the mid-1940's; a significant presence of non-Natives in the region; a sharp increase of the native population since the 1950's, however with a noticeable deceleration in the recent decades.

These three dominant characteristics are analyzed through an examination of transformation in the Arctic, where demographic events are considered as social facts. While the trough reflects a threat of extinction, the following trend reversal bears witness to the salutary effects of massive government action. Also, in the wake of state intervention, a significant non-native presence can be observed. In recent years, the deceleration of Inuit population increase (a shift towards a demographic pattern typical of industrialized societies) constitutes a remarkable way by which Natives manage their new social space.