Identité Yup'ik et discours sur la subsistance: Les ressources sociales en interaction

Yup'ik identity and subsistence discourse: Social resources in interaction
Pages: 217 - 227
Auteur(s) / Author(s): Chase Hensel
Résumé:

L'identité ethnique est généralement perçue comme un attribut, un véritable «fait» social d'une personne. Bien que l'ethnicité soit une composante de l'identité sociale, je suggère qu'il est plus pratique de parler «d'identités» en général, incluant les identités ethniques, comme des ressources sociales que les personnes utilisent durant leurs interactions. Ce changement d'emphase nous permet de nous éloigner de l'image des identités ethniques comme étant dichotomiques («ce qui en fait partie» versus «ce qui n'en fait pas partie»), pour plutôt examiner les façons dont les personnes utilisent des identités particulières durant une interaction. On peut alors analyser plus clairement les situations où les acteurs se servent de plus d'une identité. Dans de telles situations, l'ethnicité est plus compréhensible si elle fait partie d'un ou plusieurs continuums.

Abstract:

Ethnic identity has generally been seen as an attribute, a verifiable social 'fact' about someone. While ethnicity is a constituent of social identity, I suggest it is more useful to think about identities in general, including ethnic identities, as social resources that people draw on in interactions. This shift in focus moves discussion from ethnic identities as dichotomous (what one 'is' or 'is not') to an examination of the ways in which people utilize particular identities in interaction. It also allows a clearer analysis of situations where interactants are able to draw upon more than one identity. In such situations, ethnicity may be usefully thought of as existing along one or more continua.