Perceptions inuit du changement climatique dans l’Est du Groenland

Inuit perceptions of climate change in East Greenland
Pages: 39 - 54
Auteur(s) / Author(s): Cunera Buijs
Résumé:

Le réchauffement planétaire et le changement climatique font l’objet d’importantes discussions au Groenland. Cet article examine de quelle manière les Tunumiit de l’Est du Groenland perçoivent les conditions atmosphériques, le changement climatique et l’environnement local. On y discute aussi de la façon dont leurs perceptions ont été influencées par les débats politiques sur le changement climatique, le développement durable et la gestion de la faune depuis les années 1950. Autrefois, si une espèce animale disparaissait d’un lieu particulier, ou si le mauvais temps durait trop, les Tunumiit attribuaient ces phénomènes à des transgressions des règles de respect par les humains. Aujourd’hui, l’accès limité aux ressources naturelles et les difficultés de déplacement sont souvent mentionnés en relation avec des conditions atmosphériques de plus en plus imprévisibles. Certains chasseurs pensent que la pêche à la morue a remplacé la chasse au phoque dans l’Est du Groenland, bien que la pêche soit toujours perçue comme une source de revenus fragile et une activité déconsidérée. De nos jours, les anciennes méthodes de navigation et d’orientation coexistent avec de nouvelles technologies telles que le GPS et les téléphones portables. Certains chasseurs et villageois locaux se sentent injustement accusés de produire des émissions de CO2 à cause de leurs bateaux à moteur et de leurs génératrices. Les communautés de chasseurs tunumiit sont confrontées à une incertitude grandissante dans tous les aspects de leur existence. Elles intègrent un tourisme en forte croissance — effet secondaire du réchauffement planétaire — et d’autres stratégies d’adaptation afin de perpétuer leurs activités locales de subsistance et de renforcer leur propre culture.

Abstract:

Global warming and climate change are important topics of debate in Greenland. This paper examines how the Tunumiit of East Greenland perceive the weather, the changing climate, and the local environment. It also discusses how their perceptions have been influenced by political debates on global warming, sustainable development, and wildlife management since the 1950s. In the past, if some animal species disappeared from a specific area, or if the weather turned bad, the Tunumiit would attribute this misfortune to human transgressions of rules of respect. Today, they often connect the increasingly unpredictable weather to their reduced access to natural resources and greater difficulties in travelling. Some hunters speak of a shift from seal hunting to cod fishing in East Greenland, although fishing is still perceived as a vulnerable source of income with low status. Nowadays, older methods of navigation and orientation coexist with such new technologies as GPS and mobile telephones. Some local hunters and villagers feel unfairly accused of increases in CO2 emissions and pollution from their motorboats and generators. Tunumiit hunting communities are facing increasing uncertainty on all levels of their existence, and their hunters are turning to the growing tourism industry—a side effect of global warming—and other coping strategies to maintain their local subsistence activities and to reinforce their own culture.