Tourisme de croisière et communautés éloignées au Groenland

Cruise tourism and remote communities in Greenland
Pages: 125 - 145
Auteur(s) / Author(s): Daniela Tommasini
Résumé:

Ces dernières années, Greenland Tourism, l’organisation nationale du tourisme au Groenland, a eu pour politique d’encourager fortement les croisières. De grands paquebots, transportant parfois jusqu’à 3000 passagers, essayent d’aller de plus en plus au nord pour montrer aux touristes des sites et des communautés éloignées. Un bref historique du développement du tourisme au Groenland montre que ce dernier a toujours été planifié avec des moyens locaux mais que celui des croisières a pris progressivement de l’ampleur. Fortement encouragé, ce secteur poursuit sa croissance tant sur le plan du nombre des visiteurs que sur celui de la recherche de destinations nouvelles sur les rivages du Groenland. Dans ses périples, le tourisme de croisière recherche les lieux les plus marquants et les plus «typiques». Il s’agit le plus souvent de lieux périphériques et isolés qui sont habités par de petites communautés. Ces dernières vivent au quotidien une crise économique et sociale assez importante et le tourisme est considéré comme une option de développement pouvant diversifier et accroître leurs revenus. En prenant comme exemples quatre communautés du Groenland (Ukkusissat, Itilleq, Qaanaaq et Ittoqqortoormiit), l’auteure discute des impacts et des bénéfices du tourisme de croisière sur ces communautés qui n’ont pas toujours les infrastructures pour accueillir les touristes qui viennent les visiter pour quelques heures et souvent en grand nombre. Les points de vue de la population locale sont aussi présentés.

 

Abstract:

In recent years, Greenland Tourism, the national tourism organisation of Greenland, has had a policy of strongly encouraging pleasure cruises. Large ships, with sometimes up to 3,000 passengers, are trying to go farther and farther north to show tourists the most remote places and communities. A short historical outline reveals how tourism development in Greenland has always been planned with local means, against a backdrop of steady growth in cruise tourism. This sector has been strongly encouraged and continues to bring ever more visitors and an ever keener search for new destinations along coastal Greenland. Tour operators seek out the most impressive scenery in terms of typicality and landscape, usually in peripheral and isolated areas with small communities. Such communities are experiencing a fairly severe economic and social crisis in daily life, and tourism is regarded as an option to diversify and boost their revenues. The author uses four Greenlandic communities (Ukkusissat, Itilleq, Qaanaaq, and Ittoqqortoormiit) as examples to discuss the impacts and benefits of cruise tourism in these communities, which often lack the infrastructure to accommodate tourists who come for a few hours to visit and often in large numbers. The opinions of the local population are also presented.