Ontologie et territorialité inuit en contexte d’exploitation minière à Qamani’tuaq (Baker Lake) au Nunavut

Pages: 197 - 216
Type: Articles
Auteur(s) / Author(s): Pascale Laneuville
Résumé:

Le développement industriel se présente souvent comme un obstacle à la survie des pratiques et des représentations locales, spécifiquement pour ce qui concerne les communautés autochtones. Cet article vise pourtant à montrer l’expression actualisée du lien étroit qui unit la communauté inuit de Qamani’tuaq (Baker Lake, Nunavut) à son territoire dans un contexte d’exploitation minière. La territorialité inuit témoigne d’une conception particulière du temps et de l’espace et renvoie en fin de compte à une façon d’être au monde — une ontologie — qui met en lumière l’expérience que font les Inuit de la mine d’or de Meadowbank. L’usage tactique de la route et des emplois miniers de même que la relation avec les caribous et les esprits du territoire permettent de comprendre pourquoi de nombreux Inuit se satisfont des bénéfices actuels de la mine tout en montrant une préoccupation particulière vis-à-vis d’une réalité qui dépasse celle la mine.

Abstract:

Industrial development is often presented as an obstacle to the survival of local practices and representations, especially for Aboriginal communities. This article aims nonetheless to show how a close link is kept going between the Inuit community of Qamani’tuaq (Baker Lake, Nunavut) and its territory in a mining operation context. Inuit territoriality reflects a particular conception of time and space, and ultimately reveals a way of being in the world—an ontology—that helps to understand the experience of the Inuit with respect to the Meadowbank gold mine. By examining how Inuit use the road and mining jobs, and their relationship with the caribou and spirits of the land, we can understand why many of them are satisfied with the mine’s current benefits. They have a particular concern about a reality that goes beyond the reality of the mine.