Impact du développement minier sur les hommes et les caribous à Qamani’tuaq au Nunavut: approche participative

Pages: 239 - 265
Type: Hors-thème
Auteur(s) / Author(s): Sylvie Blangy, Anna Deffner
Résumé:

Au Canada, le développement minier pose de nombreux défis aux communautés autochtones qui y voient un véritable potentiel économique, mais aussi des risques pour leur mode de vie basé sur une économie mixte combinant économie salariale et activités de subsistance. Au Nunavut, la communauté de Qamani’tuaq (Baker Lake) se trouve confrontée aux impacts des activités de la mine d’or de Meadowbank et est actuellement en phase de négociations pour un deuxième projet minier, une mine d’uranium proposée par la compagnie Areva. Les connaissances encore fragmentaires des impacts miniers, surtout sur les plans social et culturel, permettent difficilement à la communauté de se positionner. Le bien-être des habitants ne dépend pas seulement d’un bien-être matériel mais aussi de l’accès au territoire et du maintien des activités de subsistance. Les résultats de notre étude, basée sur une approche participative, montrent que la mine de Meadowbank a déjà fortement affecté la communauté de Qamani’tuaq: exacerbation des problèmes sociaux, création de tensions familiales et accroissement des disparités salariales. Par ailleurs, les craintes quant aux impacts de nouvelles infrastructures, dont une deuxième route minière, sont nourries par l’expérience de la mine d’or en activité qui a des impacts majeurs sur l’environnement: retombée des poussières sur la végétation et déviation de la route de migration des caribous. Dans cet article, nous décrivons une nouvelle approche de recherche collaborative développée avec la communauté sur le long terme, lente, adaptée au rythme des événements miniers et reposant sur la participation d’assistantes de recherche inuit.

Abstract:

Mining development in Canada poses many challenges for Indigenous communities, who believe it has real economic potential but also risks for their way of life, which is based on a mixed economy that combines wage employment with subsistence activities. In Nunavut, the community of Qamani'tuaq (Baker Lake) is confronted with the impacts of the Meadowbank Gold Mine’s activities and is currently negotiating for a second mining project: a uranium mine proposed by Areva. Knowledge about mining impacts, especially social and cultural ones, is still too fragmentary to enable the community to make informed decisions on the proposal. Qamani’tuarmiut well-being depends not only on material well-being but also on having access to the land and maintaining traditional activities. The results of our study, based on a participatory approach, show that the Meadowbank gold mine has already seriously impacted the community of Qamani’tuaq by creating family problems, by increasing wage disparities, and by exacerbating social problems. Fears of impacts from new infrastructures, including a second mining road, are worsened by experiences with the currently operating gold mine, which include major impacts on the environment, dust falling on the vegetation, and diversion of the caribou migration route. In this paper, we describe a new approach to collaborative research. This approach, developed with the community over the long term, is slow and adapted to the pace of mining events, and involves the participation of Inuit research assistants.