The "Esquimaux" in the 17th and 18th century cartography of the Gulf of St. Lawrence: A preliminary discussion

The "Esquimaux" in the 17th and 18th century cartography of the Gulf of St. Lawrence: A preliminary discussion
Pages: 77 - 126
Auteur(s) / Author(s): Charles A. Martijn
Résumé:

Les premiers documents cartographiques du golfe St-Laurent contiennent une masse de données ethnohistoriques intéressantes pour les anthropologues et historiens. Toutefois, ces sources ont, jusqu'à maintenant, été fort peu utilisées et exigent une évaluation critique. Par exemple, l'emploi du toponyme « esquimaux » et de ses variantes sur les cartes des 17e et 18e siècles fait problème. Cette donnée peut cependant éclairer notre compréhension des événements entourant l'occupation par les Inuit de la partie sud du Québec-Labrador au cours de la période historique, à condition de l'examiner en conjonction avec les documents historiques, les études linguistiques et la tradition orale. Il y a sur la Basse Côte-Nord une série de toponymes dans lesquels figure le mot « esquimaux », qui indiquent une présence inuit remontant au 17e siècle. Une autre série, plus à l'ouest, dans la région de Mingan, en face de l'île d'Anticosti, soulève un problème d'interprétation plus difficile. Dans cette région, le terme « esquimaux » désignait une bande montagnaise particulière de même que les Indiens micmac de la péninsule gaspésienne.

 

Abstract:

Early cartographic records of the Gulf of St. Lawrence contain much ethnohistorical data that are of interest to anthropologists and historians. These sources, however, have been little exploited thus far and need to be critically evaluated. One example is the occurrence of the toponym "esquimaux" and assorted variants on maps of the 17th and 18th centuries. This information, when examined in conjunction with historical documents, linguistic studies, and oral tradition, can enhance our understanding of events relating to the occupation of southern Quebec-Labrador by the Inuit during historic times. One cluster of "esquimaux" toponyms occurs on the lower North Shore of the St. Lawrence Gulf and appears to reflect an Inuit presence dating back to the 17th century. A second cluster, located further westward in the Mingan region on the mainland opposite Anticosti Island, constitutes a more difficult problem of interpretation. In this area the term "esquimaux" was also used to designate a particular Montagnais band as well as being applied to the Micmac Indians of the Gaspé Peninsula.