Arctic infanticide revisited

    page_debut: 
    111
    page_fin: 
    116
    Résumé: 

    Un article récent de Chapman (1980) met en question les conclusions de nos études antérieures (1974, 1975) sur l'ampleur de l'infanticide des filles dans les sociétés arctiques traditionnelles. Se basant également sur une simulation par ordinateur, cet auteur prétend que ces sociétés pouvaient se reproduire avec un taux élevé d'infanticide en raison de la réduction de la période post partum. Nous discutons ces conclusions selon deux perspectives: 1. la technique de simulation qui permet de produire des résultats très différents selon les valeurs attribuées aux paramètres, et notamment au taux de croissance de la population; 2. les conditions de vie dans l'Arctique qui nous amènent à penser qu'au-delà du pari démographique pris sur l'avenir, bien des considérations matérielles et psychologiques devaient limiter la portée de l'infanticide et en moduler l'application.

    Titre en anglais: 
    Arctic infanticide revisited