« Les visages dont nous nous souvenons » : Évaluation de la profondeur de la mémoire visuelle chez les Yupik de Tchoukotka et de l’île Saint-Laurent

    Auteur(s): 
    page_debut: 
    63
    page_fin: 
    91
    Résumé: 

    L’article aborde la question de la différence de profondeur de la mémoire visuelle chez les Yupik de Tchoukotka (Sibérie) et de l’île Saint-Laurent à partir de plusieurs projets de documentation du patrimoine entre 1999 et 2019. En utilisant des photographies historiques issues de collections muséales et en évaluant dans quelle mesure les aînés yupik peuvent reconnaître des individus et des détails locaux dans divers ensembles de photos historiques datant approximativement de 1895 à 1970, nous pouvons provisoirement estimer la profondeur de la « mémoire visuelle » et la façon dont elle évolue. Elle fluctue généralement entre 50 et 80-90 ans, en raison de divers facteurs abordés dans l’article, mais aussi de la disponibilité et de la mémoire d’experts exceptionnels. En se basant sur les séries de photographies historiques de la fin des années 1800, 1901, 1912, 1929, 1939 et 1967, nous avons constaté que la profondeur de la mémoire visuelle était beaucoup plus longue sur l’île du Saint-Laurent que dans les communautés yupik de Tchoukotka.

    Abstract: 

    This paper addresses the issue of difference in the depth of visual memory among the Chukotka (Siberian) and St. Lawrence Island Yupik people based on several projects in heritage documentation between 1999 and 2019. Using historical photographs from museum collections and assessing how well (and how fully) Yupik Elders are able to recognize individuals and local details in various sets of historical photos roughly between 1895 and 1970, we may tentatively estimate the depth of “visual memory” and the ways it is changing. It generally fluctuates between 50 and 80–90 years due to various factors, and to the availability and memory of outstanding experts. Based on sets of historical photographs from the late 1800s, 1901, 1912, 1929, 1939, and 1967, the depth of visual memory was found to be significantly longer on St. Lawrence Island than in Chukotka Yupik communities.

    Titre en anglais: 
    “Faces We Remember”: Assessing Visual Memory Depth among the Yupik of Chukotka and St. Lawrence Island