L'otite chez les enfants inuit: une question de mode alimentaire?

    Auteur(s): 
    page_debut: 
    77
    page_fin: 
    90
    Résumé: 

    Le nombre d'otites moyennes de 70 enfants dans deux villages de la Baie d'Hudson au Québec arctique fut mis en relation avec leur mode alimentaire. L'analyse indique que l'allaitement maternel prolongé ne semble pas accorder de protection contre l'otite moyenne pendant l'allaitement ni après le sevrage. Cependant, à l'âge de trois mois les enfants allaités n'ont pas fait d'otite moyenne. Par la suite, la situation change: c'est pendant qu’ils sont au sein que les enfants allaités font le plus d'otites moyennes. Une comparaison entre les sexes montre aussi que les bébés-garçons font plus d'otites moyennes que les bébés-filles. L'auteure propose comme hypothèse de travail que les avantages du lait maternel sont diminués, sinon complètement annulés, par des facteurs sociaux et culturels qui mériteraient d'être documentés.

     

    Abstract: 

    In this paper, the number of otitis media episodes in 70 children of two Hudson Coast villages (Northern Québec) is analyzed in relation to feeding practices. There is no evidence that prolonged breast-feeding would provide any kind of protection against otitis media, neither during the breast-feeding period nor after weaning. However, the onset of otitis media in breast-fed infants occurs after three months: thereafter, the incidence of otitis media is highest in breast-fed children, while they are still breastfed. A sex-comparison also shows that otitis media is more frequent in boys than in girls. The author suggests as a working hypothesis that the benefits of breast-feeding may be diminished or even cancelled out by social and cultural factors that ought to be more thoroughly documented.

     

    Titre en anglais: 
    L'otite chez les enfants inuit: une question de mode alimentaire?