« Quand les racines des saules commencent à dégeler, les gens reviennent à la vie… » : Relation aux végétaux chez les Tchouktches éleveurs de rennes

    Auteur(s): 
    page_debut: 
    439
    page_fin: 
    478
    Résumé: 

    Connus pour être traditionnellement chasseurs de mammifères marins et éleveurs de rennes, les Tchouktches sont plus souvent décrits par leur relation au monde animal que par celle qu’ils entretiennent avec le végétal. Pourtant, les plantes sont également très présentes dans la vie de ce peuple du nord-est sibérien. Cette étroite relation s’exprime dans les pratiques du quotidien mais encore plus spécifiquement dans les rituels. Cet article mêle ethnobotanique et anthropologie du rituel pour présenter une analyse de l’interaction avec les plantes chez les éleveurs de rennes d’Amgouèma. Il montre comment les végétaux s’inscrivent dans un système de circulation et d’équivalence réunissant humains, plantes, rennes et esprits, dans lequel les femmes jouent un rôle d’intermédiaire privilégié.

    Abstract: 

    Known traditionally as sea-mammal hunters and reindeer herders, Chukchi are usually described in terms of their relations to the world of animals, rather than plants. However, plants also play an important role in the life of this people of northeastern Siberia. This close relationship expresses itself in practices of everyday life but even more specifically in rituals. This article combines ethnobotany and the anthropology of ritual to provide an analysis of how reindeer herders of Amguema interact with plants. It shows that the vegetal world is part of a system of circulation and equivalence uniting humans, plants, reindeer, and spirits—a system in which women are in the position of privileged intermediaries.

    Titre en anglais: 
    “When Willow Roots Start to Thaw, People Come Back to Life…”: Relations of Chukchi Reindeer Herders to Plants