Responsabilité sociale des compagnies minières et Peuples autochtones de la Tchoukotka

    page_debut: 
    365
    page_fin: 
    391
    Résumé: 

    Les grandes compagnies extractives affirment mettre en oeuvre une politique corporative visant à préserver le milieu d’habitat ancestral, le respect de la gestion traditionnelle des ressources naturelles et l’amélioration de la qualité de vie des populations autochtones de Tchoukotka. À leur tour, les habitants de la Tchoukotka prennent conscience de l’importance et de l’inéluctabilité du développement de l’exploitation des sous-sols dans la région. Pour autant, la coexistence de la vie moderne industrielle et du mode de vie traditionnel conduit à des contradictions parfois graves, et à la nécessité pour les populations de s’adapter aux nouvelles réalités socio-économiques. À la suite de l’intensification de l’activité industrielle dans la région, l’analyse des expériences de mise en oeuvre d’actions sociales des compagnies exploitant le sous-sol auprès de la population autochtone de Tchoukotka devient aujourd’hui d’actualité. Des données statistiques ont été réunies et des interviews thématiques recueillies auprès des habitants autochtones, représentants d’associations et d’organes des pouvoirs publics, dirigeants et collaborateurs de différentes entreprises de la ville d’Anadyr, des régions de Tchaoun, d’Anadyr, de Bilibino et de Providenia. Ces sources permettent : 1) de définir et de caractériser les modèles de coopération établis entre les compagnies minières et la population autochtone de la Tchoukotka ; 2) d’étudier l’opinion publique concernant la réalisation des engagements sociaux proclamés par ces entreprises exploitant le sous-sol ; 3) de déterminer le niveau d’influence de l’industrie sur le développement des activités économiques traditionnelles et de la culture, en général.

    Abstract: 

    Major mining companies claim that they are implementing corporate policies that maintain ancestral habitats, respect traditional management of natural resources, and improve the quality of life of indigenous people in Chukotka. At the same time, people of Chukotka are becoming aware of the importance and inevitability of the development of underground mining in the region. However, the coexistence of modern industrial and traditional lifestyles sometimes leads to severe contradictions, requiring the population to adapt to new social and economic realities. Given the increasing industrial activity within the region, it is necessary to analyze the ways in which policies that express social corporate responsibility are implemented by the mining companies and experienced by the indigenous population of Chukotka. So far, statistical data have been gathered and interviews have been conducted with Indigenous inhabitants, with representatives of organizations, with public authorities, and with leaders and workers in companies in the city of Anadyr and the districts of Chaun, Anadyr, Bilibino, and Provideniya. Overall, these sources make it possible to define and characterize models of interactions between exploiting companies and indigenous populations of Chukotka, to study public opinion about the implementation of social commitments declared by underground mining enterprises, and to determine the level of impact of the mining industry on traditional economic activities and on culture in general.

    Titre en anglais: 
    Social Responsibility of Mining Companies and Indigenous People of Chukotka